Vitesses radiales : ELODIE, SOPHIE, HARPS et HARPS-Nord

Ces instruments, installés à l'Observatoire de Haute Provence (OHP) en France et à l'Observatoire Européen Austral (ESO), au Chili, sont parmi les plus grands découvreurs d'exoplanètes par la technique des vitesses radiales.

 

Les spectrographes de l'OHP

L'instrument ELODIE a été installé en 1993 au télescope de 1,93m de l'Observatoire de Haute Provence. C'était un spectrographe de haute résolution (R=42 000) qui a travaillé 12 ans. Il observait dans le visible (entre 385 et 680 nm) avec une précision de 7 m/s. Il a permis la détection de 20 exoplanètes.

ELODIE (OHP)

Il a été remplacé par SOPHIE, un spectrographe avec un mode de plus haute résolution (R=75 000), toujours dans le visible (387,2-694,3 nm). Cet instrument permet maintenant d'atteindre des précisions de 2 ou 3 m/s sur la Glossary Link vitesse radiale des étoiles observées.

Sophie a permis de découvrir de nombreuses exoplanètes, mais cet instrument a un autre rôle. La constellation du Cygne, où se trouvent les champs stellaires observés par le Glossary Link satellite Kepler, est visible une partie de l'année depuis cet observatoire. Le satellite américain Kepler a découvert de nombreux candidats exoplanètes par la technique des transits. Pour être sûr que ces objets sont des planètes, il faut mesurer leur masse  par la méthode des vitesses radiales. Sophie permet de faire ces observations  complémentaires mais indispensables pour valider de très nombreux candidats exoplanètes découverts par Kepler.

 

HARPS (High Accuracy Radial velocity Planet Searcher) et HARPS-Nord, deux instruments qui couvrent les deux hémisphères

Optimisé pour la détection de planètes par mesure de la vélocimétrie radiale de l'étoile, le spectrographe HARPS est un instrument installé depuis 2003 sur le site de la Silla de l'Observatoire Européen Austral (ESO), sur un télescope de 3,6 m de diamètre.

HARPS (ESO)

Il est conçu pour atteindre une précision meilleure que le m/s grâce à une très haute résolution (R=98 000) dans le visible (entre 378-691 nm).

Spectre HARPS (ESO)

Depuis 2012, une nouvelle version de l'instrument a été installée dans l'hémisphère Nord au Télescope National Galilée de La Palma pour pouvoir compléter la couverture du ciel et observer toutes les étoiles du ciel.